Les œuvres de la révolte : quelle littérature pour Mai 68 ?
HTML

Parole chiave

Mai 68
littérature
écrivains
poésie
roman
politique et littérature

Come citare

ViartD. (2020). Les œuvres de la révolte : quelle littérature pour Mai 68 ?. Publifarum, (34). URL da http://www.publifarum.farum.it/index.php/publifarum/article/view/522

Abstract

S’agissant de Mai 68 et de littérature, il y a plusieurs manières d’aborder la question. On peut en effet se satisfaire d’une approche thématique, faire le relevé des textes qui mettent en scène ces journées, ou plutôt ces années, car Mai 68 déborde du mois de mai et s’étend sur ce que l’on appelle désormais « les années 68 ». Il ne s’agit alors que d’envisager la représentation littéraire d’un événement historique. On peut, bien sûr, traiter d’abord de l’aspect politique : quel regard la littérature porte-t-elle sur ces événements, comment les met-elle en perspective, comment en juge-t-elle ? Mais on peut aussi réfléchir à ce qui change en littérature à la faveur de cet événement : la question devient alors plus formelle. Est-ce que Mai 68, qui a bousculé bien des aspects de la société et de la culture, suscité notamment l’émergence de nouvelles esthétiques graphiques à la faveur de l’activisme des Beaux-Arts et de leurs célèbres affiches, a également contribué à renouveler les esthétiques littéraires ? A-t-on vu apparaître des manières d’écrire inédites ? a-t-on construit un nouveau rapport à la littérature ?

HTML

Riferimenti bibliografici

ASHOLT, W., « Peut-on écrire Mai 68 ? Le roman (historique) contemporain et les “événements de mai“ », Lendemains n° 169, « Adieu à Mai 68 ? », Août 2018
BARTHES, R., « L’écriture de l’événement », Communications, n° 12, 1968
BLANCHOT, M., La Communauté inavouable, Paris, Minuit,1983
BLANCHOT, M., Écrits politiques, 1958-1993, Paris, Léo Scheer, 2003
Du BOUCHET, A., « Sous les pavés, la plage », L’Éphémère, n° 6, été 1968
DES FORÊTS, L.-R., « Notes éparses en mai », L’Éphémère, n° 6, été 1968
DUPIN, J., « L’Irréversible », L’Éphémère, n° 6, été 1968
FOUCAULT, M., « Qu’est-ce qu’un auteur ? », Bulletin de La Société française de philosophie, n° 63-3, 1969
KAHANNE, J., Une Fille, Paris, L’Olivier, 2015
LE DANTEC, J.-P., Étourdissements, Paris, Seuil, 2003
LE DANTEC, J.-P., « D’où vient l’établissement ? », in J. P. Martin, « Ouvriers volontaires. Les années 68. L’établissement en usine », Les Temps modernes, n° 684-685, juillet-octobre 2015
LINHART, R., L’Établi, Paris, Minuit, 1978
MARTIN, J.-P., Le Laminoir, Seyssel, Champ Vallon, 1995
MARTIN, J.-P., « L’Épreuve du réel », Avant-propos au dossier « Ouvriers volontaires. Les années 68. L’établissement en usine », Les Temps modernes, n° 684-685, juillet-octobre 2015
MICHON, P., « Sortie d’Égypte », Scherzo, n° 18-19, Dossier « Olivier Rolin », oct. 2002
NORA, P., « L’Événement monstre », Communications, n° 18, 1972
RICARDOU, J., Révolutions minuscules, Paris, Gallimard, 1971
ROBBE-GRILLET, A., Pour un nouveau roman, Paris, Minuit, 1963
ROLIN, J., L’Organisation, Paris, Gallimard, 1996
ROLIN, O., Tigre en papier, Paris, Seuil, 2002
SIMON, C., Le Palace, Paris, Minuit, 1962
VIART, D., « L’Héritage littéraire de mai 68 », in Écrire Mai 68, Paris, Argol, 2008
WEIL, S., « Expérience de la vue d’usine. Lettre ouverte à Jules Romains », 1942 (citée par J.-P. Martin, « Ouvriers volontaires. Les années 68. L’établissement en usine », op. cit.)
Creative Commons License

Questo lavoro è fornito con la licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale 4.0 Internazionale.

Copyright (c) 2020 Publifarum